René Cotton celui par qui CITROEN a professionnalisé son engagement en compétition automobile

René Cotton celui par qui CITROEN a professionnalisé son engagement en compétition automobile

A l’origine, CITROËN ne se sent pas une vocation pour la compétition. Mais le succès de Paul Coltelloni sur le Monte-Carlo 1959, à bord d’une ID 19, va très vite bouleverser la donne. Le pilote a été aligné par Paris île-de-France, entité sportive dirigée par René Cotton, qui prend la tête de l’écurie officielle CITROËN en 1965. Ce natif de Sainte Collombe, dans le Rhône, qui a vu le Jour en 1914, est un patron dans l’âme.

Son passé de Champion l’aide à placer ses pilotes dans les meilleures conditions. Avec lui les DS, véritables bêtes de course, enchaînent les victoires, y compris dans les conditions les plus délicates ? En 1969 et 1970, cette voiture mythique s’impose sur le rallye du Maroc ? Mais il lui faut vite une remplaçante.

René Cotton se tourne alors vers la SM qui nettement plus lourde et empattée que sa devancière n’en demeure pas moins une remarquable concurrente. Celle-ci s’impose une nouvelle fois au Maroc en 1971.

Malheureusement, ce succès conserve aujourd’hui un goût d’amertume pour les nostalgiques de cette époque. Il s’agit, en effet du dernier sous l’ère de René Cotton, décédé peu après des suites d’un cancer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer
%d blogueurs aiment cette page :